Pirates des Caraïbes (jeu de société)

Publié le par Cédric B.

Titre : Pirates des Caraïbes
Catégorie : Jeu de société
Auteur : Timbre Poste
Date : 1997
Éditeur : Halloween
Format : 165 cartes
Prix : variable selon le marché de l'occasion (environ 20€)
Joueurs : 3 à 6
Age idéal : Adolescents et adultes
Durée d'une partie : 40 minutes

pdcaraibes.jpg

Commentaires :
Pirates des Caraïbes est un mystère perpétuel pour moi. Ce jeu, sorti bien avant les films des studios Disney, possède une étrange aura, une fascination obscure que je ne parviens pas à m'expliquer.
Tout d'abord, vous lisez les règles. Quand ce n'est pas confus, c'est proprement incompréhensible. Mais, preuve de son pouvoir de séduction, vous ne pouvez vous empêcher de penser que le jeu vous promet une belle partie. Donc vous relisez, vous faites une fiche de résumé en espérant qu'elle soit cohérente et vous jouez.
Vos joueurs sont là. Vous sortez le joli matériel (oui, je vous dis, Pirates des Caraïbes sait séduire). Chacun choisit un personnage (l'Espagnol, l'Africain, l'Italien, l'Arabe...), et oui, bien avant Wanted ou Citadelles. Hop, c'est parti : à l'assaut des trésors perdus sur l'île ou cachés dans les soutes de vos adversaires. En cours de partie, vous n'arrêtez pas d'en revenir aux règles. "Mais t'es sûr que...", "Ce serait pas plus logique si...". Les phases de jeu sont variées, ce qui est plaisant (surtout la phase d'enchère pour les assauts entre joueurs). Mais le tout devient vite terriblement répétitif. La victoire est longue à se dessiner. Bref, vous commencez à vous ennuyer et, finalement, vous êtes déçu.
Mais Pirates des Caraïbes garde son charme étrange. Bizarrement, vous avez envie d'y rejouer. Vous vous dites que vous n'aviez pas bien compris/expliqué certains points de règles, que vos partenaires étaientmauvais s/pas dans l'ambiance/des idiots qui n'ont pas compris vos claires explications, que vous en êtes sûr, Pirates des Caraïbes est un bon jeu. Un jour, le monde en aura la révélation.
Et à chaque fois que vous y rejouerez, vous finirez la partie déçu, mais avec l'envie de remettre ça. Encore et encore.
Aujourd'hui, bien que je n'y ai plus joué depuis 2/3 ans, quand mon regard effleure la boîte de Pirates des Caraïbes, je sens encore une larme me mouiller la rétine et l'envie de la rouvrir. Allez, encore une, rien qu'une. Ce sera la bonne cette fois.
En bref : Un jeu qui mérite d'être essayé.


> La semaine prochaine : Pilotin du Cap Horn (un roman d'Yvon Mauffret).

> Dans deux semaines : Abyss (un film de James Cameron).

Publié dans Jeux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article